Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 06:18

 5404191.jpg

Je suis bien conscient que je ne vais pas me faire d’amis avec cet article en abordant un sujet sensible, dépassant les frontières du Canada, mais d’actualité pour chaque pays développés.

Mais après tout, voila un sujet qui nous concerne tous. J’enlève donc le cran de sureté et passe en mode «  voila ce que j’en pense sincèrement ». Ames sensibles s’abstenir…

Paola Ortiz arrive au Canada depuis le Mexique en 2006. Victime de violences conjugales, elle espère obtenir l’asile au Canada, mais cette demande est rejetée.

La commission du Statut de refugié ne remets pas en cause les violences dont elle a pu être victime mais estime que son gouvernement est mesure d’assurer sa protection.

Délibérément, Paola décide alors de rester au Canada illégalement. Elle se marie finalement à un citoyen Canadien et donne  naissance à 2 enfants.

Mais six ans plus tard après son arrivée au Canada, Immigration Canada la rattrape et ordonne son expulsion en attendant que sa demande de Résidence Permanente soit approuvée.

Désespérée, Madame Ortiz, en appelle aux médias et à l’opinion publique pour l’aider à rester au Canada. Larmes, photos avec ses enfants, parcours romance et manifestations multiples…tout est mis en œuvre pour que Madame Ortiz ne soit pas expulsée.

Elle fait appel 3 fois et réussi à ajourner son mandat d’expulsion. Mais ses appels sont rejetés et son expulsion définitive est prononcée.

Au moment d’embarquer dans l’avion, elle s’évanouit…tout le monde est ému.

Elle est envoyée à l’hôpital et son expulsion est a nouveau ajournée.

Comment cette mère de famille est elle supposée retourner au Mexique, en laissant ses 2 enfants Canadiens derrière elle ? Va-t-elle survivre au Mexique ? Le ministre de l’immigration n’a vraiment aucun cœur !

Alors oui, je suis d’accord avec tout ca. Mais revenons-en aux faits.

Notre amie arrive au Canada en invoquant un motif de refugie certes recevable et atroce, mais malheureusement rarement assez pour être accueillie en tant que refugiée.

Sa demande, refusée, elle décide de rester illégalement pendant 6 années. 6 années durant lesquelles, elle travaille au noir et ne paye donc pas de taxes.

Dépressive, on imagine qu’elle utilise les soins publics a maintes reprises et accouche de 2 enfants qui deviennent citoyens Canadiens grâce a leur père.

Les soins et les structures  et le service public dont Paola à bénéficié au cours des ces dernières années est payée par le contribuable, principe auquel elle à décidé de ne pas participer en ne payant pas de taxes.

Je conçois que les violences dont elle a été victime dans son pays sont inacceptables.

Et le droit des femmes ne devrait être bafoue d’aucune manière, mais ca arrive malheureusement, au Mexique, comme en France, comme au Canada.

Les victimes de génocides, de tsunamis, qui ont vus leur famille se faire massacrer ou leur maison emportée par le vent, espèrent être accueillis au Canada au même titre que Madame Ortiz. Le nombre de places étant limite, on peut comprendre, pourquoi la priorité a été donnée à d’autres.

Il est atroce de devoir être séparé de ses enfants. Et je ne minimise pas le déchirement dont cette pauvre femme doit être victime en ce moment.

Néanmoins, en choisissant de rester sur le territoire illégalement et de donner vie à ses petits anges au Canada, Paola acceptait les conséquences éventuelles auxquelles elle pouvait s’exposer elle-même et sa famille.

Si Paola n’était pas illégale au moment de son accouchement, elle n’aurait jamais eu à repartir au Mexique aujourd’hui et donc pas a se séparer de ses enfants.

Rester sur un territoire illégalement que ce soit en France, aux USA ou au Canada est un défi délibéré lancé à l’autorité et un grave manque de respect non seulement à  ceux qui nous accueillent mais aussi à tous ceux qui attendent des années pour avoir leurs papiers en faisant les choses légalement.

Légaliser Paola ou annuler son ordre de déportation serait une erreur très grave.

Le message envoyé serait très clair : Il est bien plus avantageux de faire les choses illégalement que selon le livre. Au Canada, pays immigration passoire, il est possible de rentrer sur le territoire illégalement, de vivre et d’utiliser le système sans y contribuer, avant de se voir régulariser en mettant le gouvernement devant le fait accompli : j’ai 2 enfants, vous pouvez plus rien contre moi.

Quel appel d’air lancé aux assistés de tous bords, ne venant pas au Canada pour une vie meilleure mais seulement pour une vie facile au crochet des autres.

Je ne suis pas à la place de Paola. Pour la simple raison que  j’aurais eu un jugement plus lucide pour ne JAMAIS mettre ma famille et mes enfants dans une telle situation.

Et si je n’avais pas eu le choix de tenter ma chance, je n’aurais pas blâmé les autres après m’être fait prendre en défaut.

 

Madame Ortiz, vous avez enfreint la loi et avez abusé du système pendant 6 ans.

Vous avez pris la place de gens qui ont attendus des années pour pouvoir vivre ici légalement.

Il est normal et légitime de vous demander de faire les choses normalement...pas parce que votre histoire n’est pas émouvante ou terrible…mais tout simplement parce que c’est comme ca pour tout le monde.

Vos enfants et votre époux sont Canadiens. Vous n’êtes pas bannie du territoire et vous aurez une chance de revenir. Je vous le souhaite afin que vous puissiez vivre dignement cette fois ci et non pas au crochet des autres.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann - dans BILLETS
commenter cet article

commentaires

nadia 19/11/2011 19:34

Je suis tombée un peu par hasard ici, et vos propos ne me choquent aucunement, c'est très " français" comme pensée, attitude. Vous avez grandi dans un cocon parfait, au calme, vous avez mangé à
votre faim... et vous osez prétendre que VOUS avez fait les démarches légales pour... Mais VOUS êtes blanche, pété de tunes, venant d'un pays bien bleu blanc rouge, en ayant fait de bonnes études
payées par papa et maman, qui avez les moyens de vous nourrir, vous torchez et vous offrir de quoi faire de bons et doux rêves! Vous avez un esprit tellement étriqué que cela m'en donne la gerbe.
Je vous invite à aller faire un bon voyage au Mexique sans vos petits deniers, à vivre dans les conditions de cette femme, de cette mère, qui a fait le choix de vivre sa vie, avec toutes les
difficultés que cela comprenait. Quand on est bien lotis, que l'on a vécu au pays des bisounours, on ferait bien mieux de se la fermer, et de pointer du bout des doigts une personne comme cette
dame!

Matt 13/03/2017 16:29

Donc car elle est blanche et née légalement dans le pays, elle est privilégiée? Il existe des blancs dans des situations pire que celle de madame Ortiz. Les sans abris eux, crevent gelés dans la rue, sont-ils privilégiés???

Phala 18/11/2011 17:31

Salut Yann,

Je suis tombe sur ton blog par hasard, puis je savoir le widget qui defiles en bas a droite pour aimer et partager larticle sur les reseaux sociaux?

Merci.

diana 17/10/2011 20:22


de plus, l'agence frontaliere du canada a rendu la decision d'expulsion parce que les deux enfants de madame ortiz sont atteints d'autisme. normalement, une personne ayant deja le csq emis (donc
qui a ete accepte par le gouvernement provincial et qui attend la confirmation de residence- question de 5-6 mois environ) ne devrait pas etre obligee a quitter le pays. de toute evidence, ces
gens-la vont revenir au pays dans quelque mois!! mais biensur, la question tourne autour des couts eleves des traitements pour les enfants! alors l'immigration canada n a pas de coeur! immigration
canada a laisse cette femme rester sur le territoire canadien presque 6 ans! alors pourquoi la faire courir dans son pays pour 5 mois??


Yann 19/10/2011 05:35



Chère Dina, Merci pour votre visite et votre commentaire. J'admire votre âme de défenseuse des oprimés et respecte votre point de vue quoiqu'il résume de manière caricaturée votre état d'esprit
et celui de tous ceux qui profitent du systême.


Quand on vient sur un territoire illégalement on a TOUJOURS tort. Le fait que l'immigration ait attendu 6 ans pour prononcer l'explusion de change rien a ca. Certains visiteurs de ce blog
attendent des années avant d'obtenir le droit de venir au Quebec en faisant les choses LEGALEMENT. expliquez leur pourquoi EUX ils devraient attendre et d'autres pourraient passer outre.


Le fait que de nombreux Quebecois sont sur le BS est un fait, mais ils sont dans leur pays. S'installer illegalement ou legalement d'ailleurs dans un autre pays dans le seul but de profiter du
systeme est different. Et ça m'est tout simplement ecoeurant.


Que Madame Ortiz soit Mexicaine ou de Jupiter ne change rien a mon opinion. Mon article aurait été le meme si elle avait été Française. Les haitiens et les maghrebins dont la presence semble vous
paraitre disproportionée, outre le fait qu'ils soit francophones font les choses  LEGALEMENT, comme la plupart des hispaniques d'ailleurs.


Regrettable que Madame Ortiz ait décidé  de passer outre les démarches  et même si son expulsion n'est que de qq mois en attendant sa RP, elle est une affaire de principe.


Le gouvernement Canadien applique la loi. Et en matière d'application de loi sans coeur, le gouvernement mexicain s'y connais que trop bien, demandez a florence Cassez, retenue dans les geoles
mexicaines malgré la coruption et les errements du pseudo procès.


Par contre, moi, Je ne dirais pas non, a etre explusé au mexique pendant qq mois cet hiver... ;)



diana 17/10/2011 20:08


je suis desolee, mais madame Ortiz n'etait pas restee illegalement au canada. Je ne sais pas a quel point vous connaissez le processus d'immigration, mais apres avoir eu l'audience, la personne a
le droit de rester au canada meme si sa demande a ete refusee par le/la juge. Entre temps, ce meme gouvernement accorde a ces personnes un permis de travail (qui coute de l'argent), ce qui fait en
sorte que ces immigrants non-recus paient des impots comme n'importe quel citoyen ou resident permanent.En plus, les immigrants qui font partie de cette categoerie ne sont pas admissible a la ramq,
donc ils payent pour n'importe quel traitemnt et consulation, ainsi que pour les accouchements. La decision de l'agence frontaliere du canada peut prendre jusqu'a 6 ans pour rendre un avis
d'expulsion. Si la personne en cause reste au canada apres avoir eu la decision de l'agence frontaliere, elle devient un immigrant illegal. Je ne comprends pas pourquoi vous vous permettez
d'exprimer de telles opinions sans meme avoir la moindre idee de ce qui arrive avec ces gens. Pourquoi devront-on accepter des haitiens et des gens de l'afrique ou du maghreb plus que des
mexicains? A mon avis, votre article manque d'essence. En plus, les informations que vous publiez ne sont pas vrais. Pourquoi ne laissons-nous chaqun a prendre soin des siens? peut-etre une bonne
piste de reflexion pour vous serait le pourcentage eleve des quebecois aptes de travailler mais qui preferent rester sur l'aide sociale pendant des annees (paye par les contribuables - residents et
citoyens) et qui ont le droit d'etre assures par la ramq (payee aussi par nous)....


Yann 19/10/2011 05:38



Sujet de reflexion pour vous:  Si le comportement de Quebecois touchant le BS vous revolte et que votre condition est si miserable au Quebec je vous invite a essayer du coté sud de la
frontière... vous me direz comment vous etes acceuillie aux USA  ;)



Adeline 29/09/2011 10:20


Je suis entièrement d'accord avec ton article, c'est vrai qu'il n'est pas forcement joyeux pour cette dame, mais elle aurait du faire le bon choix avant de venir au Canada...La photo me fait
vraiment de la peine, pas pour elle, mais pour cette mise en scène avec ses enfants pour rechercher la pitié et la compréhension. Dans ce ca tout le monde peut immigré illégalement... C'est nul,
c'est petit !

Au passage pour l'article au dessus très joli "condo" :)
A très vite (je te prépare un nouveau mail)

Adeline.G


  • : Monrégal, Canada
  • Monrégal, Canada
  • : IMMIGRATION CANADA: De Paris à Montréal, vivez l'installation d'un jeune Français au Canada. Récits, démarches, infos, nombreuses photos
  • Contact