Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 20:10

 

rbc crown lightning 08 21 08 raleighskyline com 07 

MERCREDI 9 JUIN

 

Déjà assuré chez Desjardin, je m’etais renseigné sur l’ouverture d’un compte bancaire. On m’avait demandé de remplir un formulaire de demande et dit que je serai contacté sous 3 jours.

Je décide finalement de tenter ma chance chez La banque royale RBC.

J’obtiens un rendez vous pour la demi heure suivante avec une banquière.

Très bien accueilli comme un client, j’explique ma situation avant de faire un point sur mon arrivée et le systême bancaire canadien. La différence principale est que les cartes de retraits (carte bleue) et les cartes dites de crédit sont completement séparées.

A l’ouverture d’un compte, seule une «  debit card » carte de retrait style Electron nous est remise. Non visa, ni mastercard, elle est très limitée et ne permets par exemple pas de payer en ligne.3277070747 360e825424De plus les comptes courants sont payants. Chaque opération (retrait, achat..etc) est décomptée d’un forfait d’opérations choisi au préalable. J’ai opté pour un forfait à 4 $ pour 14 opérations et ai fait une demande de carte de crédit.

N’ayant pas d’antécédent de crédit dans le pays, je devrai laisser 1000 $ sur mon compte en permanence pour être considéré comme «  solvable ».

Les retraits depuis des guichets autres que RBC sont surtaxés.

Quoique je sois très surpris par les différences de ce système je suis satisfait de l’accueil reçu à la RBC et ne regrette pas de me compter parmi leurs clients.

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans DEMARCHES
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 19:59

 MERCREDI 9 JUIN

Une adresse. Voila ce qui me manquait pour pouvoir faire les dernières démarches administratives. Dès le lendemain 8h, me voila donc parti pour le Boulevard Maisonneuve pour avoir mon fameux Numero Assurance sociale.

 

Le NAS ou SIN en anglais est un véritable numéro d’identité indispensable à la plupart des démarches courantes. Strictement confidentiel, il est impératif de le protéger de ne pas le porter sur soi et de ne le révéler que si néccéssaire.

 

 Je découvre, bien frustré, que les bureaux ont changé de place.

 

NOUVELLE ADRESSE CENTRE SERVICE CANADA:

Complexe Guy-Favreau, Bureau 034
200, Boul René-Lévesque ouest
Montréal, Québec

 

Ouvert du Lundi au vendredi de 8h30 à 16h

Heureusement, j’arrive tout de même sur place dans les premiers et l’attente n’est pas longue. J’avais rempli la demande en ligne la veille mais l’agente ne me la demande pas. Elle me demande quelques informations entres autres, le nom de mes parents, mon adresse, mon nom complet et 2 pièces d’identités.

Je présente ma confirmation de RP et mon certificat de sélection du Québec. Très rapidement, elle me donne une feuille avec mon numéro permanent. (qui ne commence pas par 9) elle m’explique que ce numéro est strictement confidentiel et ne ne le donner que si néccéssaire. La carte me sera envoyée à mon domicile sous un mois.

 

 nas

  Nous reprenons le métro et nous rendons à la RAMQ. ( Régie Assurance Maladie du Quebec)

 

425, boulevard De Maisonneuve Ouest
3e étage, bureau 300
Montréal (Québec) H3A 3G5
Station de métro Place-des-Arts, sortie rue De Bleury Nord
Station de métro McGill, sortie rue Union

 

Elle ouvre à 10h00 le mercredi mais déjà l’attente est plus importante. Nous nous asseyons quelques minutes avant d’etre appelé.

25-on-attend-pas-a-la-RAMQ 

L’agent encore très gentille me demande mon SE 401 Q 207, qui me permettra d’éviter la carence habituelle de 3 mois pour profiter des soins pris en charge.Elle vérifie également mes pièces d’identités : passeport, confirmation de RP et CSQ. Elle m’explique enfin brièvement le système de santé Québécois et m’inscris également à l’assurance médicaments obligatoire au Québec.   132642-objectifs-ramq-diminuer-risque-fraude

 Plus tard, je serai couvert par l’assurance maladie de mon emploi. Elle me rappelle également les obligations de résidence pour pouvoir bénéficier de l’assurance maladie.

Tous les séjours de plus de 21 jours seront décomptés et ne devront pas totaliser plus de 183 jours, qu’ils soient consécutifs ou non sous peine de perdre sa couverture à l’assurance sociale. L’assurance sociale nous couvre dès le premier jour au Canada.

 

Il me faut ensuite prendre une photo ce qui me coute 7$ puis je vais rejoindre Demba qui attendait dehors car il n’est pas couvert par la RAMQ en PVT.

Il est 10h 40 lorsque je sors. Les démarches NAS + carte soleil m’auront donc pris un peu plus de 2h, trajet entre les 2 établissements compris.

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans DEMARCHES
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 19:52

 

 stationnement-montreal-anal

 

MARDI 8 JUIN  

 

Désormais conducteur, je décide de me garer devant l’hôtel pensant pouvoir éviter les 20$ journaliers de garage. Quelle est ma surprise de trouver une amende de 52$ sur mon pare-brise !! Négligeant, je n’avais pas remarqué que le parking n’était pas autorisé entre 10h30 et 11h30.

L’amende étant notée à 10h38, il est clair et net qu’il ne faudra pas jouer au plus malin avec le parking à Montréal !!

Pas peu fier d’avoir une amende, une nuit seulement après avoir acheté ma voiture, on m’informe que je peux payer l’amende dans n’importe quelle banque, ce que je ferai plus tard dans l’après midi.

 

 

     

Décidemment adepte de Kijiji que je recommande à tout le monde, je trouve une grande TV à projection Samsung à prix intérressant. Nous voila donc parti pour Terrebone, situé sur la rive nord de Montréal. Après environ une heure de route et avoir eu un peu de difficulté à trouver, nous voila enfin arrivés. La TV est tellement grande qu’il nous faut la démonter pour pouvoir la rentrer dans la voiture. 

sony-rp  

En rentrant, nous retournons à l’appartement de la veille pour signer le bail et fixons une date d’entrée pour quelques jours plus tard. Quel soulagement d’avoir enfin un bail et une adresse.

Je vais désormais pouvoir entamer toutes les démarches administratives!

Repost 0
Published by Yann - dans JOURNAL
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 19:48

LOGEMENT

 

Après avoir longuement étudié les offres et autres annonces sur le net, nous commençons quelques visites dans le quartier Atwater ou nous logeons, puis prenons la voiture jusqu’à Ville Saint Laurent, banlieue au nord ouest de Montréal. Le premier immeuble que nous visitons est correct, mais je ne suis pas totalement enchanté.

 En me baladant dans le quartier, je suis attiré par un immeuble d’aspect beaucoup mieux tenu que les autres. J’y rentre donc pour me renseigner et suis accueilli par la gérante de l’immeuble. Je suis séduit par la propreté des lieux, les commodités dont l’immeuble dispose : Une grande piscine intérieure chauffée, un sauna, une salle de sport complète, un « dépanneur » (épicerie ), buandrie, un garage chauffé.

L’appartement  (3 ½) est spacieux, environ 60 m2. Une cuisine équipée, un grand salon avec balcon et une belle chambre à coucher. Beaucoup de rangement avec un dressing, et plusieurs grands placards.

L’emplacement est idéal, à quelques minutes seulement de l’aéroport et à une quinzaine de minutes du centre ville. Je dépose immédiatement 100$ de caution pour garantir ma réservation de manière officielle. Rendez vous est pris au lendemain pour signer le bail.

Je suis enchanté de voir comme les choses se font facilement et de manière simplifiée.

   Picture%20308

 

Repost 0
Published by Yann - dans DEMARCHES
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 19:40

ACHAT DE VOITURE 

 

Plusieurs facteurs rentrent en compte dans le choix d’un véhicule :

 

*Il faut savoir que l’hiver venu il est primordial d’avoir une voiture qui tiendra le choc. Les SUV ( 4x4) sont toujours appréciés mais tendent à consommer plus.

*Les voitures du Nord, avec de fortes chutes de neige l’hiver sont souvent rouillées par le sel mis sur les routes. Il est important de vérifier que le dessous du véhicule n’est pas trop rouillé.

*L’année du modèle est beaucoup plus pris en compte qu’en Europe, ou souvent, le kilométrage est facteur de décision principal.

*Les voitures sont pour la plupart à l’essence. (Gasoline ou « gas ») qui est moins chère qu’en Europe. (0.98$/litre) en ce moment

*Les boites automatiques sont plus répandues

*Pas de contrôle technique, il n’est donc pas rare de voir des voitures en état questionnable vendues pour quelques centaines de pièces.

 

 

LUNDI 7 JUIN

A 11h30, je rencontre Sébastien pour essayer la voiture.  Je recherchais principalement un petit SUV style Chevy Blazer, voiture que j’avais aux US ou une Jetta , mais mon choix s’est porté sur une 2004 Dodge Neon SX 2.0.

D’aspect général très correct, elle semble avoir bien été entretenue et rouler très bien.

 

Nous allons donc à la SAAQ pour faire l’échange d’immatriculation.

Notre tour venu, la femme semble très confuse lorsque je lui présente mes pièces d’identité.

Elle n’a apparemment pas l’habitude d’avoir à faire à de nouveaux arrivants sans permis de conduire Québécois ni Numéro Assurance Sociale. Je lui explique que je suis dans le pays depuis seulement 2 jours et que je n’ai effectivement pas encore tous les papiers.

Un autre probleme se pose lorsqu’elle me demande une adresse à mettre sur les papiers du véhicule.

Je lui explique que je n’ai pas encore d’adresse et elle me souligne que c’est impératif. Sébastien, offre alors très gentiment et naturellement de mettre sa propre adresse en attendant que je trouve un logement. Quoiqu’impréssionné par tant de gentillesse j’apprécie énormément son geste et accepte volontiers, ce qui nous permets de conclure la transaction.

Sébastien m’explique que les frais d’immatriculation sont, en partie, établis selon un pourcentage du prix d’achat. Il me propose donc de « déclarer » la voiture à 1000 $ ce qui me baisse considérablement les frais d’achat. Quelques minutes plus tard, je ressors avec ma première plaque québecoise dans la main.

 

 DSC04172.JPG DSC04175.JPG

 

ASSURANCE VOITURE

Il est impératif d’assurer mon véhicule. La SAAQ de la rue du centre étant juste à coté d’une agence Desjardin, je rencontre un agent immédiatement. Lui aussi, est tout à mon écoute et fais tout son possible pour contourner les difficultés de mon dossier de nouvel arrivant. Il m’explique que les frais d’assurance varient également en fonction du lieu d’habitation. Le mien, n’étant pas encore établi, il m’invite à le recontacter dès que j’ai une nouvelle adresse.

 

 AGD

Repost 0
Published by Yann - dans DEMARCHES
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 17:50

Voila déjà une semaine passée à Montréal! Le temps est passé très vite et nous n’avons pas arrété une minute depuis notre arrivée.  Entre les démarches, l’installation, les journées ont été bien remplies. Je n’ai malheureusement pas pu mettre le blog à jour autant que je l’aurais voulu, n’ayant pas eu d’accès à internet. Voici un petit résumé de cette première semaine dans la belle province.

  the-montreal-eaton-centre 1

DIMANCHE 6 JUIN  

 Réveillés tôt à cause du décalage horaire, nous en avons profité pour aller faire un peu de sport avant d’aller prendre un petit déjeuner copieux.

L’après midi, malgré la pluie, nous sommes allés nous balader dans Montréal. Sainte Catherine, le centre Eaton, plusieurs galeries commerciales, quartier chinois, rue Saint Denis, puis Mont royal, avenue des pins, Mc Gill.

 

A091-mcgill

 

C’est la première fois à Montréal pour Demba, alors nous en profitons pour découvrir, nous attarder dans quelques boutiques et profiter de ce premier dimanche au Canada.

 

Le soir, je parcours les annonces pour les voitures sur Kijiji et passe plusieurs appels avant de prendre rdv pour le lendemain devant la Saaq de la rue du centre.

Repost 0
Published by Yann - dans JOURNAL
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 17:44

    

DSC04149 DSC04150

DSC04151

 

J’écris ces quelques lignes depuis Montréal ou je suis bien arrivé hier en milieu d’après midi.

Le voyage s’est bien passé et le passage de douane à l’aéroport a été très rapide avec le titre de voyage. La liste des effets personnels ni aucune preuve de résidence ne m’a été demandée. L’agent d’immigration à bien confirmé qu’un titre de voyage était nécessaire si pas encore en possession de la carte de RP.

A l'aéroport, j'ai retrouvé mon ami, collègue et partenaire Demba de Paris 17 qui est là en PVT.

Nous avons pris un taxi jusqu'au centre ville ce qui nous pris environ 30 min. ( 38 $ plus tips = 45$)

 

Je suis content de retrouver l’Amérique du nord et ai retrouvé mes marques très rapidement.

L’hôtel, ou j’avais déjà séjourné en septembre est très confortable. Un salon et chambre à coucher avec une cuisine équipée et un joli balcon avec vue sur le Mont Royal.   

 

DSC04159  DSC04164.JPG

   

Nous avons déjà profité de la piscine et du sauna sur l’étage penthouse avec une vue imprenable sur Downtown.

Pour s’ajuster sur le décalage horaire, je tenais à me coucher le plus tard possible malgré la fatigue. Nous sommes donc aller manger puis faire un tour sur Crescent et Sainte Catherine. Nous comptons profiter de notre dimanche pour nous balader en faisant malgré tout le maximum de choses possible en fonction de ce qui sera ouvert.

 

                                                   DSC04163  DSC04190

 En tout cas, je ne suis pas du tout dépaysé pour le moment étant familier avec ce coin de la ville et retrouvant tout à fait le cadre nord américain  que je connais si bien.

Inutile de dire combien je suis content d’être de retour avec le sentiment d’être vraiment à ma place. 

Repost 0
Published by Yann - dans JOURNAL
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 12:12

Roissy Charles de Gaulle Terminal 1.

Hall des arrivées

 

Il est presque 6h quand  un nourrisson de 4 mois, enveloppé dans une couverture, arrive dans les bras d’une hôtesse de l’air.

Fatigué par ce long voyage de 21h depuis Séoul, le bébé est confié à ses parents qui l’attendent la larme à l’œil. Un peu perdu, il ne semble pas comprendre  ce qui se passe.

Désormais bien éveillé, il observe les yeux tout ronds…

Première photo : on s’en souviendra comme les «  yeux de Roissy ».

Ce jour là, c’était le 5 Décembre 1984, le jour de mon arrivée en France.

 

J’étais loin d’imaginer, que ce serait du même aéroport que je m’envolerai 25 ans plus tard pour mon aventure Canadienne.

Pendant ces 25 ans, j’ai eu la chance d’avoir une enfance des plus heureuses.

Mes parents, Pierre & Myriam, m’ont aimé, et ont pris soin de moi comme personne n’aurait pu mieux le faire. Ils m’ont tout donné et c’est grâce à eux si j’en suis ici aujourd’hui. Au-delà de leur amour, de leur temps, de leurs sourires et de leur éducation, ils m’ont offert une famille : la base et l’équilibre essentiel pour commencer une vie dans les meilleures conditions.

 

Avec ma sœur Mélissa, mes amis d’enfance et les autres, ils sont ceux qui comptent le plus pour moi au monde.  Alors évidemment, ce n’est pas évident de leur dire au revoir.

Il parait que nos enfants nous sont prêtés pour 20 ans. Ma maman le savait et pour elle, ça à même été pour moi longtemps, quand je m’envolais pour les Etats unis à l’âge de 15 ans.  

 

 1985-David-Vincent-Yann-Combs 1990-Yann

 

Les séparations ne sont jamais faciles. « Heureusement qu’il y’a internet » me disait encore Maman dans la voiture. Skye, MSN, et les emails permettront de nous dire bonjour.

12h30 : Un dernier bisou, un dernier coucou. On se voit en Octobre et j’espère que j’ai rien oublié tabernouche.

 

La tête enfoncée dans le hublot, je regarde Paris qui s’éloigne et je pense à mes grands-mères.

L’une est peut être dans le 68 qui l’emmène au Monoprix de Montparnasse qu’elle aime tant, l’autre profite sans doute de l’air du lac Léman au milieu des Alpes Suisses. . .

 

J’en parlais précédemment, on mesure ce qu’on à quand on le quitte. Toutes ces personnes, ces choses, ces moments, ces lieux qui vont nous manquer. On se prépare à partir, on est motivés, on n’attend que ça, et puis au moment de sauter, on à comme une boule au ventre.

Pourtant, on ne peut pas se limiter à ça.

Pour vivre ses rêves, il faut faire des sacrifices ; Il faut voir au-delà des émotions du moment, penser aux opportunités qui s’offriront à nous. Penser à toutes les démarches qu’on à du faire pour en arriver à cette porte d’embarquement.

 

Les voyages forment la jeunesse à ce qu’on m’à dit. Et puis, oui, le monde est un village. Paris Montréal, ce n’est pas plus long qu’un Paris Genève.

N’empêche que les au revoir ne sont pas pareils quand on part en vacances et « indéfiniment ».

 

 Je viens d’une famille unie. Et je les emporte tous avec moi de l’autre coté de l’Atlantique.

Nous sommes tout prêt les uns des autres malgré la distance.

Cachés derrière de grosses lunettes noires, mes yeux deviennent de plus en plus humides.

C’est rien… c’est juste les yeux de Roissy.

 

    

 

Repost 0
Published by Yann - dans BILLETS
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 02:41

  relais-du-parc_Paris.jpg

Paris, Samedi 5 Juin 2010  2 :42am

Voila. Dernier jour à Paris. La journée à été plutôt chargée. Quelques courses et coiffeur ce matin puis opération bagages en folie cet après midi. Heureusement que Maman a repassé mes chemises. Ca m’a fait gagner un temps fou. Merci Maman. Voila le genre de petits gestes parmi tant d’autres que je serai bientôt amené à regretter.  

Bon, ça y’est, j’ai à peu près réussi à tout faire rentrer dans 2 valises puis j’ai chargé le bagage cabine au maximum avec les choses les plus lourdes. Il y’a pas mal de choses auxquelles il faut penser. J’espère ne rien oublier. Mais dans l’ensemble j’ai tellement préparé ce départ depuis des mois, que les choses se font plutôt bien. Ce soir, nous avons même eu le temps de prendre une coupette avant d’aller diner avec Papa, Maman et Mélissa.  

La priorité de ces derniers jours à vraiment été de profiter au maximum de tous les gens qui me sont le plus cher. J’ai pu aller voir Mémé hier, puis j’ai rejoint mes amis d’enfance au Relais du Parc.(Restaurant Ducasse)  C’est toujours agréable, le cadre est superbe et on a bien mangé ! Le tout avec un bon Médoc. Voila une des autres choses qui va me manquer. Il y’a de bons restaurants à Montréal mais rien ne peut remplacer le manque d’amabilité d’un serveur Français, l’air de Paris et la Tour Eiffel qui scintille quand tu rentres à la maison le ventre plein…  

Impressions ce soir ? Un mélange d’excitation et de nervosité inconsciente. Je profite de ma dernière nuit parisienne en écoutant Chérie Fm.  Alors évidemment oui, la séparation familiale n’est jamais facile. Mais je pense qu’il faut relativiser ce départ. Paris n’est qu’à 6 heures de Montréal.  

La vie est faite d’opportunités qu’il faut savoir saisir pour ne rien regretter.

J’ai pris l’habitude de me jeter sur chacune d’entres elles comme un mort de faim et je n’ai jamais rien regretté.   

Le Canada est un pays en pleine évolution ou les opportunités sont multiples et la qualité de vie excellente. J’espère y progresser professionnellement et commencer à trouver une certaine stabilité. En tous cas je me réjouis et suis convaincu d’avoir pris la bonne décision.

   

Restaurant Le Relais du Parc

55, 57 Avenue Raymond Poincarré

Paris 16

 

01 44 05 66 10

   

Repost 0
Published by Yann - dans JOURNAL
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 01:57

   

 mkl

 

Je parlais dans le post d’hier de la difficulté rencontrée au moment de faire ses bagages et de l’éternel dilemme : que prendre, que laisser ?

Rentrer ma garde robe et 25 ans de vie dans 2 x 23 kg frise l’impossible.

Lorsque l’on à pas assez pour prendre un container, mais trop pour tout rentrer dans 2 valises, un tri est impératif.

 

En cabine voyageur Air France m’autorise à transporter gratuitement en soute 2 bagages (ne devant pas dépasser 23kg et 158 cm de hauteur, longueur, largeur)  plus un bagage cabine et un sac ordinateur. Toute surcharge jusqu'à 32kg sera facturée 100 euros et un bagage supplémentaire 200 euros. En cabine affaires, 3 bagages de 23kg sont autorisés.

 

J’ai donc passé une bonne partie de la journée à essayer de faire rentrer tout ce qui me semble « indispensable » mes parents ayant déjà proposé de m’apporter le reste cet automne.

Par chance, une amie chef de cabine chez Air France viens à Montréal à la fin du mois et à gentiment accepté de m’apporter un sac.

Alors vous connaissez la technique, glissez tout ce qui est fragile entre 2 paires de chaussettes, rouler les serviettes comme si ça allait les rendre moins volumineuses…

 air-france-klm-ouvre-a-l-international-l-achat-d-une-franch

Une fois que tout est rentré, reste à savoir si ce n’est pas trop lourd. Si c’est le cas, on glisse une ou deux cravates d’une valise à l’autre…ça ne change rien ? Oh et puis il y’a ça encore ? Olala, ça ne va jamais rentrer tout ça!!!

Bon ben tanpis on verra demain à l’aéroport…

 

http://www.airfrance.fr/FR/fr/common/guidevoyageur/pratique/bagage_franchise_airfrance.htm

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yann - dans BILLETS
commenter cet article

  • : Monrégal, Canada
  • Monrégal, Canada
  • : IMMIGRATION CANADA: De Paris à Montréal, vivez l'installation d'un jeune Français au Canada. Récits, démarches, infos, nombreuses photos
  • Contact